Attirances : rencontrer l’amour, flirts et rencontres pour célibataires ou couples
Accueil du site > Articles > Rebondir après une rupture

Rebondir après une rupture

Atterrissez après la rupture, rebondissez et décollez vers une nouvelle vie

lundi 13 décembre 2010, par Elodie

Comme le dit la chanson, " Les ruptures ont ça de bon qu’on redevient soi-même ". Mais parfois ce retour à la réalité est difficile... Se reconstruire après un échec amoureux nécessite du travail mais aussi un petit coup de pouce du destin. Ne cherchez pas plus loin : la Saint-Valentin est là !

Tourner la page

La première chose à faire, après une rupture douloureuse, c’est faire le deuil. Lorsqu’une relation se termine, on en ressort souvent meurtri : il y a tout un processus par lequel il faut passer pour se relever. Les psychologues décrivent 5 étapes :

  • 1. Le déni : on refuse d’accepter la situation, d’accepter la rupture, de connaître qu’elle existe, ou que la tristesse existe.
  • 2. la colère ;
  • 3. le marchandage : on essaie de négocier avec l’autre, de le convaincre, de le faire changer d’avis ;
  • 4. la dépression ;
  • 5. l’acceptation !

    Accepter les choses telles qu’elles sont

    Il est très important d’accepter l’importance de ce qu’on a vécu : de ne pas jouer les dur(e)s en disant " c’est rien, c’était pas une relation sérieuse, tout va bien, etc. ". Ce n’est qu’à partir de ce moment qu’on peut commencer un travail sérieux pour se reconstruire, pour aller de l’avant. Il peut être intéressant dès lors, d’en discuter avec un(e) très bon(ne) ami(e) pour faire le point. Une aide extérieure peut-être très utile pour aider à faire le point sur la situation et définir les tenants et les aboutissants de cette rupture.

    Ne pas culpabiliser...

    Il faut être deux pour qu’une relation fonctionne, et aussi pour qu’elle ne fonctionne pas : vous ne pouvez pas vous considérer comme le seul responsable de cet échec, comme si vous étiez le fautif, l’éternel looser de l’amour. Si les relations se construisent à deux, elles se détruisent aussi à deux.

    ... mais se responsabiliser

    Cela dit, l’attitude inverse, consistant à rejeter toute la faute sur l’autre, n’est pas davantage à conseiller, dans la mesure où elle vous empêche de tirer profit de cette expérience, de grandir en tant qu’individu. Le risque de se déresponsabiliser est particulièrement grand quand on s’est fait quitter : il existe alors la tentation de se positionner en victime, et de faire de l’autre notre bourreau. Mais cette victimisation ne nous permet pas de nous remettre en question, comprendre ce qui n’a pas fonctionné, et de profiter de ce que nous considérons comme un échec pour avancer sur le plan personnel.

    Compenser

    Si, suite à une rupture, vous éprouvez un manque au niveau affectif, permettez aux autres pans de votre vie de prendre le relais pour venir équilibrer votre quotidien : mettez davantage l’accent sur le boulot, sur les amis, ou sur vous tout simplement (soins, sport, activités, etc.). L’esprit plus léger, vous vous surprendrez à envisager à nouveau une nouvelle relation.

    Passer à autre chose

    Et puis, quand vous serez prêt(e), vous pourrez passer à autre chose, à une autre histoire, à un autre amour. C’est alors le moment de remettre la machine en marche. La période des fêtes vous offre une formidable opportunité de tourner la page. Un petit tour sur votre site de rencontre préféré, pour voir si ce jour si particulier ne serait pas le premier jour du reste de votre nouvelle vie.

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0